SOIGNEZ VOS JAMBES

Lorsque nous marchons, les muscles des jambes font pression sur les veines, ce qui les tonifie et facilite la circulation sanguine. De plus, à l’intérieur des veines, des valves – comme des petits clapets – empêchent le sang de refluer vers le bas. Lorque ce mécanisme est insuffisant, le sang a tendance à stagner et les veines sont engorgées. Surviennent alors des problèmes de circulation dans les jambes. Les femmes sont plus souvent atteintes que les hommes à cause des variations hormonales qui fragilisent les parois veineuses (contraception, grossesse, ménopause).

Avant 30 ans les problèmes de jambes lourdes et de douleur dans les mollets sont souvent rencontrés. Les varices apparaissent souvent entre 30 et 40 ans. Non traitées, elles risquent de générer des complications : dermite ocre, eczéma variqueux, phlébite ou un ulcère de jambe.

Les facteurs aggravants de l’insuffisance veineuse des jambes sont la chaleur, l’obésité, le sédentarisme, la station debout prolongée.

Astuces anti-jambes lourdes

  • Pratiquer une activité physique régulière : marche à pied, vélo, natation, marcher dans l’eau en bord de mer.
  • Supprimer les vêtements qui compriment les veines à hauteur des jambes ou des cuisses.
  • Porter des chaussures et chaussettes adaptées.
  • Surélever les pieds du lit avec une cale de 5 ou 6 cm afin de faciliter le retour du sang vers le coeur.
  • Terminer la douche par un jet d’eau froide, en remontant des pieds jusqu’aux cuisses.
  • Bouger les pointes de pieds sur le sol et lever les talons lors d’un long voyage.

La thérapeutique naturelle

L‘ail, l’oignon et l’échalote sont des aliments qui peuvent améliorer la fluidité sanguine.

Les vertus de l’aïl sont connues depuis longtemps. L’ail était considéré par les Egyptiens comme source de résistance aux efforts physiques et protecteur contre les épidémies. (Il était aussi utilisé au Moyen -Age pour les traitements des grandes épidémies telles que la peste et le choléra.

Son principe actif est l’Allicine, composé soufré qui lui donne son odeur caractéristique et ses propriétés thérapeutiques.

La prévention de l’athérosclérose et l’amélioration de la circulation sanguine, spécialement artérielle, sont des propriétés thérapeutiques de l’aïl. Il présente une activité hypolipémiante, c’est-à-dire qu’il abaisse les taux de cholestérol et de triglycérides sanguins. L’aïl a aussi un effet anti-agrégant plaquettaire.

L’ail est connu pour faire baisser la tension car il permet la dilatation des artères. En association avec le Thym, c’est un bon vermifuge.


Le drainage lymphatique manuel pratiqué par un kinésitherapeute spécialisé, soulage et diminue l’oedème.

Le drainage lymphatique manuel est une technique thérapeutique de massage doux et indolore qui a pour but le traitement spécifique des troubles lymphatiques. Pour mieux comprendre ces troubles, nous allons d’abord décrire le système lymphatique et ses fonctions.


LE SYSTEME LYMPHATIQUE

https://i2.wp.com/pst.chez-alice.fr/svtiufm/images/syslymph.gif

Le système lymphatique est considéré comme faisant partie du système circulatoire, au même titre que la circulation artérielle et veineuse, dans la mesure où il est constitué de lymphe, liquide provenant du sang, qui retourne dans le sang par l’intermédiaire des vaisseaux lymphatiques. La lymphe transporte dans tout le corps certains nutriments, en particulier les lipides. Elle distribue également les globules blancs qui luttent contre les germes.

Elle est formée à partir de certains éléments du sang et d’autres liquides corporels, appelés liquide interstitiel ou liquide tissulaire, présents dans les espaces intercellulaires. Une partie du liquide interstitiel retourne dans l’organisme en traversant la membrane capillaire, mais la majorité pénètre dans les capillaires lymphatiques pour devenir la lymphe. Outre les liquides interstitiels, la lymphe recueille également toutes les particules trop volumineuses pour être absorbées à travers la membrane des capillaires, comme les débris cellulaires, les globules de graisse, et les petites particules de protéine.

La lymphe est alors drainée dans les vaisseaux lymphatiques, plus larges, puis circule à travers les ganglions lymphatiques et réintègre la circulation sanguine par l’intermédiaire des veines de la région du cou.

Le système lymphatique constitue ainsi un système de transport secondaire, qui ne possède pas de pompe. La circulation de la lymphe dépend en effet de la pression du système ciculatoire et de l’effet de massage des muscles.

Les ganglions lymphatiques sont de petites structures ovales ayant normalement la taille de haricots. Le sang est nettoyé et filtré dans les ganglions lymphatiques, où les cellules luttant contre les germes se rassemblent au cours d’une maladie. Cette filtration évite que des bactéries, cellules cancéreuses, et autres agents infectieux pénètrent dans le sang et circulent dans l’organisme.

Au cours d’une infection, les ganglions se développent dans leurs zones de drainage.


OEDEMES, LYMPHOEDEMES ET CELLULITE

https://i0.wp.com/www.lympha-press-france.com/php_creations/lympha-press-france/cms/images/stories/lymphsyst.jpgL’oedème est la rétention d’eau et des diverses substances dans un organisme ou un tissu (la peau et les tissus sous-cutanés par exemple). Cette rétention d’eau se produit quand l’équilibre entre les subtances filtrées et réabsorbées au niveau des capillaires sanguins est anormal.

Différents facteurs peuvent altérer cet équilibre : mauvais fonctionnement du coeur, du foie, des reins et l’insuffisance veineuse.

Le lymphoedème est tout simplement une insuffisance du drainage du système lymphatique qui est incapable de faire cheminer l’excès de déchets et d’eau dans la circulation veineuse, d’où l’incapacité de drainer les oedèmes.

La Cellulite est l’inflammation du tissu conjonctif sous-cutané qui donne à la peau un aspect capitonné dit  » en peau d’orange ». La cellulite se constitue en quatre étapes.

La première est marquée par un ralentissement veino-lymphatique progressif qui va créer un oedème interstitiel (dans le tissu conjonctif).

La deuxième étape est la formation d’amas d’adiposites fusionnés. A ce stade, l’élasticité de la peau est un peu perturbée.

La troisième étape est la constitution de micronodules, puis de macronodules d’adiposites entourés de fibres conjonctives ; on peut alors les palper.

Finalement, la quatrième étape est l’installation d’une fibrose définitive, comme une véritable cicatrice fibreuse irréversible.

LA TECHNIQUE

La technique du drainage lymphatique consiste à faire parvenir dans les territoires lymphatiques sains l’excès liquidien accumulé dans les zones d’oedème par des manipulations ou massages. Le drainage lymphatique manuel doit toujours être fait par un praticien spécialiste en lymphologie ou un masseur-kinésithérapeute specialisé en drainage lymphatique.

Les différentes étapes d’une séance de drainage lymphatique sont les suivantes :

  1. – d’abord la préparation du malade à la séance par relaxation et détente dans un ambiance calme et confortable.
  2. – ensuite, on établit le diagnostic des différentes zones de blocage lymphatique à drainer
  3. – finalement la mise en pratique des deux manoeuvres fondamentales :
  4. – un mouvement d’appel ou d’évacuation destiné à faire évacuer la lymphe à distance de la zone malade dans les vaisseaux précollecteurs puis les vaisseaux collecteurs sains.
  5. – un mouvement de captation ou de résorption pour favoriser la pénétration de la lymphe dans les vaisseaux lymphatiques au niveau de la zone œdématique.

LES INDICATIONS PRATIQUES DU DRAINAGE LYMPHATIQUE :

Ce sont toute pathologies lymphoedémateuses localisées : par exemple le « gros bras » après une chirurgie du cancer du sein, une chirurgie des varices ou après une chirurgie esthétique, les œdèmes dû à un traumatisme (entorse, fracture de la jambe) , les œdèmes au cours d’une maladie inflammatoire rhumatismale.


Phytothérapie: la vigne rouge est un tonique veineux, le cassis pour la phase d’attaque en cas de jambes lourdes et l’hammamélis en cure d’entretien. Le cyprès et le Marronier d’Inde en cas de varices.


Les huiles essentielles de Cupressus S. et Mentha Pip. sont aussi très utiles dans cette pathologie, par voie interne ou en application externe.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s