Headache 1

Les maux de tête ou migraine

La migraine se définie comme étant une maladie chronique se caractérise par la répétions de céphalées (mal de tête)  pulsatives le plus souvent d’un seul coté (unilatérale) entraînant un retentissement socioprofessionnel par la répétition des crises ; un sur 10 migraineux  présente plusieurs crises par semaine.

La céphalée de la migraine se distingue de la céphalée banale par sa durée, son intensité et sa répétition.

La migraine peut entraîner des nausées et des vomissements, parfois elle est précédée ou accompagnée par des signes qu’on appelle « Aura ».

La migraine est–elle une affection fréquente ?

La migraine est une affection fréquente avec une prévalence de 10%, c’est une affection de l’adulte jeune avec une prédominance féminine : deux femmes pour un homme.

Quel est le mécanisme de la migraine ?

Le mécanisme de la migraine reste complètement incompris. Cependant, l’avènement des nouvelles technologies a permis de formuler les concepts actuels qui peuvent expliquer en partie la migraine. La théorie neurologique dit que tout commence au niveau des plaquettes par la libération de sérotonine suite aux facteurs déclenchants. la sérotonine stimule la paroi des vaisseaux entraînant une vasoconstriction; ensuite, l’organisme va répondre à cette stimulation par une vasodilatation réactionnelle des vaisseaux des méninges ce qui va entraîner la douleur.

Quels sont les facteurs déclenchants d’une crise migraineuse ?

Certains facteurs déclenchants de la migraine sont identifiables par le patient avant qu’il ne consulte :

  • contrariété, situation de stress ou, à l’inverse, situation de détente brutale (« migraine de week-end »).
  • facteurs hormonaux : règles (migraine cataméniale), contraception orale.
  • facteurs alimentaires : chocolat, alcool, caféine.
  • facteurs sensoriels : lumière clignotante, bruits, odeurs.

D’autres sont moins connus du grand public : sommeil trop prolongé, hypoglycémie de la mi-journée (saut d’un repas).

Le rôle du médecin est de sensibiliser son patient à ces  facteurs. L’éradication de ces facteurs est plus ou moins facile.

Qu’est-ce que la migraine et la migraine avec aura ?

Le principal symptôme de la migraine sont les maux de tête. Environ 1 personne sur 4 qui ont la migraine ont aussi une aura (« signe d’alerte»). L’aura est souvent un trouble visuel. Par exemple, une perte temporaire d’une partie de la vision d’un œil (scotome), des éclairs de lumière (phosphènes)…etc.

L’aura peut être une sensation étrange. Par exemple, des picotements ou des engourdissements dans les parties du corps (visage, doigts), très rarement une odeur désagréable, une sensation de bien-être…etc.

Une aura dure généralement que quelques minutes, mais peut durer jusqu’à une heure avant que le mal de tête commence.

Deux types de migraines sont possibles : les migraines sans aura et les migraines avec aura.

L’aura précède ou parfois accompagne la céphalée, elle ne la suit jamais. Elle est de l’ordre de 5 à 20 min et ne dépasse jamais les 60 min.

On distingue l’aura visuelle et sensitive:

  • L’aura visuelle : c’est la plus fréquente, elle correspond à un scotome scintillant (point lumineux dans une partie du champ visuel), des phosphènes (la sensation de voir une lumière ou l’apparition de taches dans le champ visuel), et des hallucinations simples. Elle intéresse les deux yeux.
  • L’aura sensitive : elle correspond à des paresthésies non douloureuses des doigts et le pourtour des lèvres.

La migraine sans aura

La migraine sans aura est 3 fois plus fréquente que la migraine avec aura. La crise siège le plus souvent au niveau temporal ou sous-orbitaire. Elle est unilatérale, pulsatile, intense le plus souvent et s’accentue par l’effort ou la tendance à la concentration. Elle s’accompagne de nausées et vomissements, de photophobie (intolérance à la lumière), de phonophobie (intolérance au bruit). Elle dure 4 à 72heures au moyenne 12 à 24 heures selon l’International Headache Society.

Le patient récupère complètent après la crise.

Les prodromes (signes annonciateurs) sont inconstants ; modification de l’humeur, troubles de sommeil, asthénie.

La migraine avec aura

L’aura précède ou accompagne la migraine, lorsqu’elle est d’un seul coté, la migraine siège le plus souvent du coté opposé de l’aura. Elle apparaît progressivement réalisant la classique marche migraineuse qui disparaît une heure avant la migraine ou qui l’accompagne.

Quel est le traitement de la migraine ?

Il existe deux types de traitements contre la migraine : un traitement de la crise et un traitement de fond.

Traitement de la crise migraineuse

La prise doit se faire au moment de la crise, les médicaments ne sont pas efficaces sur l’aura, et en cas de nausées des antiémétiques peuvent être utilisés.

On a deux classes de médicament :

  1. Les antalgiques et les anti-inflammatoires : le diantalvic* qui est un antalgique qui associe le paracétamol et le dextroproxyphène  peut être utilisé ainsi que l’ibuprofène qui est un anti-inflammatoire.
  2. Les médicaments spécifiques de la crise migraineuse : les dérivés de l’ergot de seigle étaient le meilleur traitement de crise mais l’avènement des triptans a pris leur place et ils sont devenus les médicaments de première intension.

Traitement de fond de la migraine

Il associe les bétabloquants, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, et les dérivés de l’ergot de seigle (dihydroergotamine).

 

Migraine et Contraception

Si vous avez une migraine avec aura, vous ne devriez pas prendre la pilule contraceptive combinée «la pilule» ou le patch contraceptif « timbre contraceptif» du tous. C’est à cause d’une légère augmentation du risque d’avoir un accident vasculaire cérébral (AVC).

Migraine et contraceptionSi vous avez une migraine sans aura et vous avez 35 ans ou plus, vous ne devez pas prendre la pilule ou d’utiliser des patchs. Si vous n’avez jamais eu de migraine déjà, puis vous développerez n’importe quel type de crise de migraine après le début de la prise de la pilule, vous devez arrêter la pilule ou le patch.

La contraception peut donner des migraines qui sont parfois un signe d’alarme …

Qu’est-ce qu’un contraceptif combiné?

Les contraceptifs oraux sont deux type : combinés (ou œstro-progestatifs) et non-combinés (progestatifs)

La pilule contraceptivescombinée contient deux dérivés de l‘œstrogène et de la progestérone,

Alors que la pilule progestative ne contient qu’un progestatif.

Pourquoi les femmes souffrant de migraine? et quel est le rôle de la pilule dans la genèse des migraines ?

La pilule contraceptive combinée («la pilule») et le patch contraceptif contiennent un hormone appelé « œstrogène ». L’Œstrogène est une hormone qui augmente de façon assez significative le risque  d’avoir un accident vasculaire cérébral par rapport au risque normal. Les gens qui ont la migraine ont aussi un risque légèrement accru d’avoir un accident vasculaire cérébral par rapport au risque normal. L’augmentation du risque est plus importante chez les personnes qui ont la migraine avec aura. L’association de prise de la pilule ou le patch et la migraine (surtout avec aura) augmente le risque d’accident vasculaire cérébral.

Le risque d’avoir un AVC est plus élevé chez les femmes tabagiques.

Il convient de souligner que le risque est faible. Toutefois, il est judicieux d’être conscient de cela et pour minimiser le risque.

 

Quelques notes à propos de la prise de la pilule ou l’utilisant du patch chez une personne migraineuse.

Si vous avez de la migraine, vous devriez prendre conseil auprès de votre médecin avant la prise de pilule, puisque les circonstances individuelles peuvent varier.

En général, vous ne devriez pas prendre la pilule ou utiliser du patch:

  • Si vous avez déjà des crises de migraine avec aura.
  • Si vous avez des antécédents de crises de migraine avec aura.
  • Si vous avez une migraine (avec ou sans aura) et que vous êtes âgés de 35 ans ou plus.
  • Si vous n’avez pas la migraine, et puis les crises de migraine se développent après la prise de la pilule ou l’utilisation du patch.

Donc, en d’autres termes, les seules femmes souffrant de migraine, qui peuvent généralement prendre la pilule ou utiliser du patch sont ceux qui ont moins de 35, et qui ont dont les crises de migraine sont sans aura (avant qu’ils commencent à prendre la pilule ou l’utilisation du patch.)

Il existe diverses autres méthodes de contraception pour les femmes souffrant de migraine et chez qui la prise de contraceptifs combinés ou l’utilisation de patch est déconseillé. Par exemple, la pilule progestative, l’injection de progestatif, dispositifs intra-utérins ou de systèmes et méthodes de barrière sera généralement approprié.

Migraine causée par la pilule contraceptive combinée ou le patch contraceptif

Chez certaines femmes souffrant de migraine qui prennent la pilule combinée ou le patch, les crises de migraine peuvent être déclenchées par la baisse du taux sanguin d’œstrogènes au cours des périodes sans pilule ou sans patch.

Tant que ces crises de migraine sont sans aura, et que vous avez eu une migraine sans aura avant de commencer la pilule ou le patch, il n’est généralement pas nécessaire d’arrêter la pilule ou le patch. (Si ces crises sont avec aura, vous devez arrêter la pilule ou le patch et consulté votre médecin.)

Si ces crises de migraine sont insupportables et pas facile à traiter avec des analgésiques ou les triptans, les options thérapeutiques à envisager sont:

  • Le passage à une pilule avec moins d’œstrogène (si vous en prenez une avec une dose élevée). Les crises de migraine pendant l’intervalle sans pilule semble moins fréquente chez les femmes qui prennent une pilule avec une dose plus faible d’œstrogène (ex. Meliane®).
  • La pilule non-combinée (progestatives) (ex. Microval®, Cerazette®…etc.)
  • Régime de Tri-cycle. Cela signifie de prendre la pilule en continu pendant 03 cycle de 21 jours (donc 09 semaine) sans interruption, puis suivie par un intervalle de sept (07) jours sans pilule. Cela permet de maintenir le niveau de l’œstrogène constant au contraire du régime 21+7 classique. En faisant cela, vous aurez moins de saignements de privation par année, et donc moins de crises de migraine.