Athme inhaleur

L’asthme

À propos de l’asthme

L’asthme est une maladie respiratoire qui se manifeste par des périodes au cours desquelles les voies aériennes rétrécissent. Durant une crise, l’ouverture des bronches se réduit en raison de l’inflammation et de la contraction des muscles de la paroi des bronches. Une crise s’annonce souvent par une toux sèche, suivie d’une difficulté à respirer, qui provoque une respiration sifflante clairement audible.

Deux périodes de la vie semblent plus propices à l’asthme : l’enfance et le début de la quarantaine. Les personnes asthmatiques ont tout intérêt à suivre leur traitement et à adapter leur mode de vie en conséquence. Un asthme mal contrôlé peut transformer des symptômes sporadiques en symptômes permanents.

Symptômes

Pour certaines personnes, l’asthme se signale seulement par une toux persistante qui apparaît souvent au coucher ou après un effort physique.

Les symptômes peuvent être intermittents ou persistants.

  • Difficulté à respirer
  • Respiration sifflante
  • Sensation de serrement thoracique
  • Toux sèche

Une crise aiguë se traduit par une très grande difficulté à respirer et des symptômes de détresse (sueurs, augmentation du rythme cardiaque, anxiété, etc.)

Ce qui augmente le risque

  • Une prédisposition génétique aux allergies.
  • La pollution de l’air.
  • L’exposition à la fumée du tabac.
  • L’obésité.
  • Être fréquemment exposé à des produits chimiques (peinture, produits de coiffure, vapeurs de métaux, de plastiques, etc.).

 

 

Facteurs souvent liés à une crise d’asthme

  • Des infections virales des voies respiratoires.
  • L’exercice physique.
  • Des réactions émotives fortes (rires, pleurs, colère, excitation).
  • Les variations rapides de température et l’air froid.
  • Le reflux gastro-oesophagien.

Prévenir

 

Fumer durant la grossesse fait augmenter le risque que le bébé souffre d’asthme et soit de petit poids à la naissance. La seule mesure préventive reconnue, autant avant la naissance qu’après, consiste à éviter le tabagisme et la fumée secondaire.

Une fois l’asthme installé, il n’existe pas de traitement pour en guérir. Par contre, plusieurs mesures permettent de réduire l’intensité et la fréquence des crises.

  • Découvrir ce qui provoque les crises et être attentif aux signes précurseurs de l’asthme, comme une légère toux, un souffle plus court.
  • Contrôler les moisissures, la présence d’animaux, les pollens, les acariens (mites de poussière), la poussière et les autres irritants respiratoires.
  • Maintenir, dans la maison, un taux d’humidité d’environ 45 %.
  • Faire de l’exercice physique.
  • Se réserver des moments de relaxation.

Traitements

L’asthme est une maladie chronique qui nécessite dans bien des cas un traitement régulier, même entre les crises.

Médicaments

  • Corticostéroïdes (Flovent®, Pulmicort®). Il est important de se rincer la bouche après chaque inhalation pour prévenir l’apparition de muguet.
  • Antileucotriènes.
  • Bronchodilatateurs. Agonistes-bêta2 (Ventolin®, Bricanyl®, salbutamol), théophylline et bromure d’ipratropium (rarement).

Produits de santé naturels et traitements complémentaires

Les traitements non conventionnels visent à améliorer la qualité de vie des personnes asthmatiques en prévenant les crises à long terme. Ils ne permettent pas de soulager une crise aiguë. Une approche préventive globale permet à certaines personnes de réduire leur consommation de médicaments.

Liens intéressants :

  • L’asthme au quotidien (site canadien);
  • L’asthme est une maladie qui affecte les petites et les grandes bronches. Les bronches sont les ramifications de la trachée qui conduisent l’air aux
  • Association à but non-lucratif qui apporte informations et soutien : brochures gratuites, bande dessinée, journal « Asthme infos », aide aux associations de