pollen-helps-allergies-phot

Allergies et homéopathie…

 - Medecin homéopathe pour allergies, médecin homeopathe contre   l'allergie Les conseils du docteur Bernard Chemouny, médecin homéopathe, auteur du « Guide  de l’Homéopathie », Editions Odile Jacob.

Peut-on diagnostiquer et traiter les allergies sans passer par la case « médecin » ?
Le diagnostic d’allergies est de difficulté variable : parfois le diagnostic est évident et les patients le font eux-mêmes, mais il est aussi souvent difficile et ne se fait qu’au bout de plusieurs consultations en cas, par exemple, de diarrhée rebelle ou de troubles ORL persistants.
D’autres fois, le recours à un allergologue est indispensable, car seule la pratique des tests va permettre le diagnostic.
Quant au traitement, il doit être mis en place par le médecin qui l’adaptera précisément aux symptômes, et qui donnera les conseils d’hygiène et de diététique souvent indispensables à l’amélioration des troubles.

Les allergies sont des pathologies qui peuvent être graves, préconisez-vous systématiquement un traitement allopathique (classique) en complément ?
Dans les allergies qui ne risquent pas de mettre en jeu le pronostic vital, tels un eczéma atopique ou une rhinite allergique, le traitement allopathique n’est pas indispensable dans un premier temps, et l’homéopathie peut suffire largement. Dans les pathologies telles que l’asthme par exemple, un traitement allopathique en complément est nécessaire.

Pour le cas particulier de l’asthme, une fois diagnostiqué, peut-on prendre un traitement homéopathique sans avoir recours systématiquement à un médecin homéopathe ?
En homéopathie, notamment dans le cas de l’asthme, et dont on suppose que le diagnostic est fait, il est conseillé de consulter un médecin homéopathe pour au moins deux bonnes raisons : la première est que certains médicaments homéopathiques peuvent aggraver la maladie asthmatique, au moins au début ; la seconde est que la recherche d’un traitement homéopathique individualisé nécessite une bonne expérience de l’homéopathie.
Prendre un traitement homéopathique sans passer par un médecin expose au risque d’échec, voire d’aggravation de la maladie, si le traitement n’est pas adapté à l’individu et à la maladie.