Beaute ONGLES

Beauté et santé des cheveux et des ongles

Les cheveux, composés à 95 % de kératine

Les cheveux sont composés d’un bulbe et d’une tige pilaire. Ils se développent en zones concentriques à partir du follicule pileux.

Les cellules se multiplient au niveau du bulbe situé à la racine des cheveux grâce aux apports en oxygène et en nutriments véhiculés par les capillaires sanguins. Progressivement repoussées vers le haut, ces cellules se chargent en kératine – une protéine riche en acides aminés soufrés (cystine et méthionine) – pour former la tige pilaire constituée par trois couches concentriques :

  • au centre, la moelle, sans activité particulière, est formée de cellules sans noyau faiblement pigmentées ;
  • la couche suivante, le cortex, en constitue le cœur. Il est composé de cellules riches en kératine et en mélanine, les pigments qui déterminent la couleur de la chevelure ;
  • la gaine épithéliale externe, ou cuticule, a une composition voisine de celle de l’épiderme. La gaine épithéliale interne, riche en glycoprotéines, contient la partie nourricière indispensable au développement du cheveu. Elle protège la structure interne du cheveu.

La pousse des cheveux subit des phases successives de croissance (phase anagène), de régression (phase catagène) et de repos (phase télogène) qui aboutissent à la mort et à la chute du cheveu, suivies d’une nouvelle repousse.

Ces cycles se mettent en place dès le cinquième mois et demi de la vie fœtale ; ils se poursuivent tout au long de la vie.

Les ongles, une lame cornée composée de kératine

L’ongle est une lame cornée flexible, lisse et translucide, une excroissance superficielle de la peau constituée par des cellules très denses et homogènes de kératine. Celle-ci forme une matrice qui maintient soudées les cellules et lui confère sa résistance, sa dureté, sa solidité et sa flexibilité.

L’ongle contient également de l’eau, des lipides et des minéraux, tels le calcium, le zinc ou le silicium.
L’ongle est enveloppé d’un manchon épidermique, ou matrice ; c’est à son niveau que s’effectue la formation des cellules donnant naissance à l’ongle. Un ongle en bonne santé croît en moyenne de 0,10 mm par jour.

La kératine, une protéine riche en acides aminés soufrés

La kératine est une scléroprotéine, ou protéine constituée par un grand nombre d’acides aminés : elle est composée d’une combinaison de 18 acides aminés, avec une prédominance d’acides aminés soufrés, telles la cystéine ou la méthionine. Les cheveux sont ainsi composés à 14 % de cystéine et les ongles à 10 %.
La richesse en soufre de la cystéine lui permet de jouer un rôle important dans la cohésion, la stabilité et la résistance de la kératine, et donc dans celles des cheveux et des ongles. Elle forme en effet des liaisons, ou ponts disulfures, entre les molécules, agissant un peu comme une glu qui maintient l’ensemble des fibres de la kératine. Des ongles ou des cheveux fragiles, cassants, sont souvent le résultat de liaisons trop faibles entre les cellules qui les constituent. Le soufre et les acides aminés soufrés jouent donc un rôle particulièrement important pour la solidité des cheveux et des ongles.

Le méthylsulfonylméthane (MSM), donneur de soufre

La kératine, la protéine de structure des cheveux et des ongles, contient des niveaux très élevés de soufre, en grande partie présent sous forme d’acides aminés, telles la cystéine, la cystine ou la méthionine. Le MSM est utilisé pour maintenir des niveaux normaux de kératine dans les cheveux et les ongles.

Il aide à rendre les parois cellulaires plus perméables pour faciliter le passage des nutriments indispensables, améliorant ainsi la qualité des cheveux et les ongles.
Des expériences utilisant du MSM marqué au soufre radioactif (35S) ont montré qu’après son ingestion, le MSM donne son soufre aux acides aminés méthionine et cystéine ainsi qu’à d’autres protéines sériques.

Le soufre parvient finalement par ce biais dans le collagène de la peau, des articulations et des vaisseaux sanguins. Il est également incorporé à la kératine des cheveux et des ongles1.

Des ongles et des cheveux cassants sont parmi les premiers signes d’une déficience en soufre. Dans une étude en double aveugle contrôlée contre placebo, seize hommes et cinq femmes ont reçu quotidiennement pendant six semaines 3 000 mg de MSM ou un placebo. La santé de leurs cheveux (longueur, brillance, diamètre) a été surveillée en utilisant des échelles standards d’évaluation. Des améliorations significatives dans la santé et l’apparence des cheveux des sujets supplémentés en MSM ont été observées, les modifications les plus marquées concernant la longueur et la brillance des cheveux.

Une autre étude a concerné la santé et l’apparence des ongles de 11 sujets qui ont reçu quotidiennement pendant six semaines 3 000 mg de MSM ou un placebo. La supplémentation en MSM a apporté des améliorations significatives dans l’apparence et la solidité des ongles des sujets.

Les acides aminés soufrés, indispensables à la croissance

La cystéine joue un rôle essentiel dans la structure protéique de la kératine, abondamment présente dans les cheveux et les ongles. La vitesse de repousse, la synthèse protéique et le diamètre de la fibre capillaire dépendent de la disponibilité de la cystéine. Des tests in vitro indiquent qu’une diminution de la teneur en cystéine de follicules pileux en culture entraîne une diminution dose dépendante de la vitesse de pousse et du diamètre de la fibre produite. Une supplémentation en cystéine, sous forme de L-cystéine ou de N-acétyl-cystéine, stimule la croissance des cheveux et des ongles, et les rend moins fragiles.
La taurine est un acide aminé soufré qui est stocké dans le bulbe du cheveu.

Elle est dérivée de la cystéine. C’est aussi un antioxydant qui permet de lutter contre les radicaux libres et de lutter contre le vieillissement. Des études ont montré que la taurine exerce une action protectrice spécifique au niveau du bulbe capillaire, notamment :

  1. en s’opposant au processus de déformation et de compression du bulbe ;
  2. en prolongeant la survie et la croissance du cheveu.

Le silicium confère force et résistance aux cheveux et aux ongles

Le silicium est un minéral trace essentiel à la santé de la peau et des os. Il favorise la formation du collagène, indispensable à la solidité et au développement sain des tissus épithéliaux et conjonctifs.

L’enveloppe extérieure des cheveux, qui leur donne force et élasticité, est riche en silicium. Des cheveux ayant un contenu élevé en silicium ont tendance à moins tomber et sont plus brillants et lustrés. Le silicium est également le minéral prédominant dans les ongles. Des ongles fragiles et cassants constituent un signe de déficience en silicium.

Des travaux scientifiques ont montré qu’une supplémentation de deux à trois semaines en silicium rend les ongles plus brillants et moins fragiles. Des études soviétiques indiquent que le silicium semble freiner la chute des cheveux et favoriser leur repousse.

Une étude randomisée, en double aveugle et contrôlée conte placebo, a examiné la capacité du silicium à améliorer la santé de la peau, des ongles et des cheveux de femmes ayant la peau abîmée par le soleil. Les femmes participant à l’étude ont reçu quotidiennement 10 mg de silicium ou un placebo pendant 20 semaines. Tout au long de l’étude, des mesures ont été effectuées pour évaluer la santé de la peau, des cheveux et des ongles. Les résultats ont montré que la supplémentation en silicium a rendu les ongles et les cheveux moins rugueux et moins cassants2.

L’effet du silicium stabilisé par de la choline a été examiné dans le cadre d’une étude en double aveugle contrôlée contre placebo chez 48 femmes possédant des cheveux fins. Elles ont pris pendant neuf mois 10 mg par jour de silicium stabilisé par de la choline ou un placebo. Les résultats ont montré que la section des cheveux a augmenté chez les femmes supplémentées. Leurs cheveux ont épaissi et leur élasticité a été améliorée3.

Le zinc, fondamental pour la croissance et la vitalité des ongles et des cheveux

Le zinc est un minéral trace indispensable qui joue un rôle fondamental dans la croissance et la vitalité des cheveux et des ongles, car il intervient dans la synthèse de la kératine. Il est nécessaire à la synthèse des protéines de la kératine. Il favorise les liaisons les unes aux autres des terminaisons soufrées, en les protégeant des agressions des radicaux libres.
Le zinc intervient également dans la synthèse des acides gras essentiels qui nourrissent les tissus entourant le bulbe capillaire et préviennent leur dessèchement. Il est indispensable à la mobilisation de la vitamine A qui aide à lubrifier le cheveu, à hydrater le cuir chevelu et prévenir les desquamations (pellicules).

La concentration élevée du zinc dans le cuir chevelu indique qu’il y joue un rôle important. Une carence en zinc peut fragiliser les cheveux et les ongles : elle peut se manifester par un ralentissement de la pousse des cheveux associée à des ongles fragilisés, cassants et dédoublés. Quelques études montrent que la prise de supplément de zinc par voie orale peut aider à résoudre des anomalies des ongles dans le syndrome des ongles jaunes.
Enfin, dans des cas de chutes de cheveux androgéniques, il aide à inhiber la 5-alpha-réductase, une enzyme située au niveau du cuir chevelu qui provoque un excès de sébum et la chute des cheveux.

Les vitamines du groupe B

La biotine renforce la solidité des ongles et arrête la chute des cheveux

La biotine, une vitamine du groupe B, peut renforcer les cheveux et les ongles en favorisant les liaisons croisées. De nombreuses études cliniques indiquent que la prise de biotine (consommation quotidienne de 1 à 3 mg) est associée à des ongles plus épais et plus solides.

Des déficiences en biotine sont associées notamment à une perte des cheveux ou à l’alopécie.
Des ongles fragiles, cassants sont fréquemment rencontrés, plus particulièrement chez les femmes ayant de faibles niveaux de biotine. 71 patients ont été traités avec une dose orale de 2,5 mg de biotine. Parmi les 45 personnes qui ont pu être évaluées à la fin de l’étude, 41 (91 %) ont montré des améliorations incontestables avec des ongles plus durs après un traitement d’environ 5,5 mois4.

Une autre étude, réalisée en Suisse, a montré une augmentation de 25 % de l’épaisseur de l’ongle après une supplémentation avec de la biotine de sujets ayant les ongles fragiles 5. Les sujets avaient pris de la biotine pendant trois à six mois.
La biotine stimule la croissance du follicule pileux. Dans l’alopécie masculine androgénique commune, la prise de biotine permet un arrêt transitoire de la chute des cheveux et fait disparaître leur aspect terne, cassant et dépigmenté. Elle possède une action stimulante du follicule pileux ainsi qu’une action antiséborrhéique démontrée.

La choline

La choline est apparentée aux vitamines B. Comme c’est le cas pour de nombreux autres nutriments, ses niveaux ont tendance à diminuer avec l’âge. Elle favorise le métabolisme des graisses et concourt à maintenir l’hydratation des cheveux et des ongles.

Le PABA, ou acide para-aminobenzoïque

Le PABA est un cofacteur hydrosoluble naturel des vitamines du groupe B. C’est aussi un antioxydant capable de bloquer les effets néfastes des rayons ultraviolets. Il semble restaurer leur couleur initiale aux cheveux blancs dans 10 à 25 % des cas.

En 1941, une équipe de chercheurs rapporte que l’administration quotidienne de 200 mg de PABA pendant deux mois avait entraîné un foncement marqué de la chevelure de 30 patients ayant des cheveux gris6. Dans l’objectif de répliquer ces résultats, une autre équipe a administré quotidiennement 20 mg de PABA avec 100 mg de pantothénate de calcium et 50 g de levure de bière pendant huit mois à des patients ayant des cheveux gris. Ils ont constaté que la couleur des cheveux avait été modifiée chez seulement deux patients sur trente-trois7.

Un médecin de l’université de Temple, à Philadelphie en Pennsylvanie, a fait suivre ces investigations d’un rapport décrivant cinq cas de modification importante de la couleur et de la repousse des cheveux chez 20 patients avec des cheveux nettement gris qui avaient pris 6 à 24 g de PABA par jour pour d’autres problèmes 8. Il en a tiré la conclusion que la consommation de 6 à 24 g de PABA quotidiennement pendant au moins six semaines restaurait la couleur naturelle des cheveux chez 25 % des personnes ayant des cheveux nettement gris. Il n’a pas spéculé sur le mécanisme d’action mais a souligné que ces effets étaient fortement variables et pourraient demander des périodes d’administration plus longues.

L’inositol

L’inositol intervient dans le métabolisme des graisses, améliore la santé des cheveux et de l’épiderme. C’est un constituant de toutes les cellules du règne animal comme du règne végétal. Sa forme chimique est identique à celle d’un sucre simple mais les atomes sont disposés de façon différente.

L’inositol est indispensable à la santé des cheveux dont il protège le follicule des dommages cellulaires.
Une carence en inositol provoque chez les souris la perte de leurs poils ; les souriceaux voient leur croissance stoppée. Chez l’homme, cela peut se traduire par l’apparition de calvitie.

Retrouvez le produit relatif à cet article (Hair & Nails Formula) sur le site www.supersmart.com

————————————————————————————–

Références :

1. William K.I.H. et al., Dimethyl sulfone : isolation from human urine, Archives of Biochemistry and Biophysics, vol. 113, 21-2, 1966.
2. Barel A. et al., Effect of oral intake of choline-stabilized orthosilicic acid on skin, nails and hair in women with photodamaged skin, Arch. Dermatol. Res., 2005 Oct, 297(4):147-53.
3. Wickett R.R. et al., Effect of oral intake of choline-stabilized orthosilicic acid on hair tensile strength and morphology in women with fine hair, Arch. Dermatol. Res., 2007 Dec, 299(10):499-505.
4. Floersheim G.L., Treatment of brittle fingernails with biotin, Z. Hautkr., 1989 Jan 15, 64(1):1-8.
5. Hochman L.G. et al., Brittle nails : response to daily biotin supplementation, Cutis, 1993 Apr, 51(4):303-5.
6. Sieve B.F., Clinical Achromotrichia Science, 1941, 94-257.
7. Brandaleone H. et al., The effect of calcium panthothenate and para-aminobenzoic acid on gray hair in man, Am. J. Medical Science, 1944, 206-315.
8. Zarafonetis C., Darkening of gray hair during para-amino-benzoic acid therapy, J. Investigative Dermatology, 1964, 399-401.

About these ads